Facebook Composantes des Gammes H - Hedios Gammes H
Rotation Mobile

Ce site est optimisé pour être vu en mode portrait

Merci de changer l'orientation de votre écran

Mieux comprendre les Gammes H

Les composantes des Gammes H

 

Les supports Gammes H sont construits à partir d’une composante obligataire (qui a pour rôle d’assurer la protection conditionnelle du capital à l’échéance) et d’une composante optionnelle (qui constitue le moteur de performance).

La composante obligataire est une obligation zéro coupon émise à un prix décoté et remboursée à sa valeur nominale à l’échéance : par exemple 78,85 € de prix d’émission, pour un remboursement de 100 € à 12 ans, avec un taux de 2 % par an.

Outre la composante obligataire, les fonds collectés sont utilisés pour acheter des options.

Si les conditions sont réunies, les options d'achat et de vente offrent un effet de levier pour délivrer des rémunérations annuelles significatives et fixées à l’avance, même si l’Indice de référence n’a pas sensiblement progressé.

Moins la partie obligataire est onéreuse dans la conception d’un placement Gammes H, plus l’Émetteur peut souscrire des options qui délivreront une rémunération plus élevée.

L’impact des dividendes sur la rémunération potentielle

 

Lors de la construction d’un nouveau placement Gammes H, les dividendes futurs (distribués par les sociétés qui composent l’Indice de référence) sont estimés et réinjectés dans la rémunération du support Gammes H.

Les dividendes futurs de l’indice Euro Stoxx® 50 n’étant pas connus à l’avance, une décote est appliquée lors de leur estimation, afin de pr endre en compte une marge d’erreur.

Le dividende fixe et forfaitaire des nouveaux indices optimisés lève l’incertitude des dividendes qui seront réellement distribués (et retire cette décote), ce qui permet d’améliorer la formule de remboursement du support.

Plus le niveau de dividendes est important, plus le support Gammes H est en mesure d’offrir une rémunération potentielle élevée, ce qui explique le recours aux Indices de référence optimisés qui bénéficient d’un dividende forfaitaire de l’ordre de 5 % par an.

Contrairement à la détention d’actions en direct, le souscripteur renonce à percevoir les dividendes des sociétés qui composent l’Indice de référence d’un support Gammes H, ces dividendes étant réinjectés dans l'élaboration du moteur de performance.

Qu’est-ce qu’une offre à capital "garanti" ?

 

L’offre à capital garanti permet d’avoir une garantie de 90 % à 100 % du capital souscrit à l’échéance d’une durée déterminée, avec une rémunération fixe ou une indexation sur la performance d’un Indice de référence. Il n’y a généralement pas de remboursement anticipé possible et la garantie totale du capital n’est valable qu’à l’échéance du support.

Le niveau actuel des taux d'intérêts ne permet pas de proposer ce type d’offres avec une indexation à la performance suffisamment attractive.

Les offres se sont ainsi orientées depuis quelques années vers une proposition de protection conditionnelle du capital à l'échéance (au lieu d’une garantie), jusqu’à un certain niveau de baisse de l’Indice de référence.

Qu’est-ce qu’une offre à capital "protégé" ?

 

Contrairement à une "garantie" en capital à l'échéance, une "protection" en capital est conditionnelle, ce qui signifie qu'elle n'est activable que sous certaines conditions.

Par exemple, un placement structuré "protégé" offre une protection conditionnelle du capital, uniquement à l'échéance (une seule date fixée dès le départ) et seulement jusqu'à un certain niveau de baisse de l'Indice de référence. Au-delà, le souscripteur subit une perte en capital égale à la totalité de la baisse de l'Indice de référence : la protection est donc désactivée en cas de franchissement de la barrière de protection à l'échéance, comme si elle n'avait tout simplement pas existé. Les frais liés au cadre d’investissement restent toutefois et en tout état de cause à la charge du souscripteur.

La plupart des offres sont actuellement orientées vers une protection conditionnelle du capital à l’échéance, jusqu’à un certain niveau de baisse de l’Indice de référence (fixé entre 20 % et 60 %).

Qui est la contrepartie ?

 

La contrepartie est l'établissement émetteur et la banque garante de la formule de remboursement qui s’engagent à garantir les règles de remboursement prévues contractuellement dès le départ, même s’ils sont perdants.

L’Émetteur ne prend pas de position inverse à celle du souscripteur mais une position pour le souscripteur, en réalisant pour son compte des opérations d'achats et de ventes sur une combinaison de plusieurs instruments financiers. Il perçoit alors des commissions de transaction et c’est précisément pour réduire leurs commissions que Hedios met les Émetteurs en concurrence.

Lettre d'information

Inscrivez-vous à la newsletter !

  • Recevez chaque mois nos prochaines offres
  • Suivez l'évolution des Gammes H

Adresse mail est non valide

une question,
besoin d’un rendez-vous ?

01 53 45 98 00

L'équipe Hedios se tient à votre disposition du lundi au vendredi de 7h à 19h