Guide Pratique | Comparatif avec les actions | www.hedios.com
Appeler Souscrire

La baisse de rémunération des placements sans risque, comme les livrets réglementés (Livret A, Livret de Développement Durable, Plan d’Epargne Logement) et les fonds en euros des contrats d’assurance-vie, incite à rechercher une meilleure rémunération pour son épargne financière, en fonction de la part de risque acceptée.

Les deux grandes catégories de supports d’épargne traditionnelle :

1

LES ACTIONS

Les actions sont généralement présentées comme les placements les plus rentables sur le très long terme avec, en ligne de mire, une hausse des marchés.

Les actions n’offrent pas de protection du capital et le souscripteur subit pleinement leur baisse, au risque de vendre au pire moment et dans la précipitation, suite à un mouvement de panique, en particulier lorsqu’il ne supporte plus le niveau de baisse.

Les détenteurs d'actions d’avant la crise de 1929 ont dû patienter jusqu’au milieu des années 1950 pour retrouver leurs cours.

Suite à l’éclatement de la bulle Internet en 2000, beaucoup de valeurs technologiques n’ont toujours pas pu retrouver leurs cours.

2

LES PRODUITS DE TAUX (obligations et fonds monétaires)

Les niveaux de taux actuels, proches de zéro, limitent le potentiel de gain sur les produits de taux et pourraient même engendrer des pertes en cas de remontée des taux .

Lorsque les taux montent, la valeur des obligations baisse : un portefeuille constitué essentiellement d’obligations (détenues en direct ou via un support obligataire) subit donc une baisse de valorisation en période de hausse des taux d’intérêt.

COMPARAISON AVEC LES GAMMES H

Si les conditions sont réunies, les Gammes H délivrent une rémunération en fonction d’une formule de remboursement dépendante de l’évolution de son Indice de référence (indice européen actions diversifié).

Elles ont un profil de risque et de gain différent des obligations et des actions :

  • Elles peuvent d’une part permettre de réaliser des gains significatifs alors même que l’Indice de référence n’aurait que peu ou pas progressé.
  • Elles offrent d’autre part, seulement à l’échéance, une protection du capital jusqu’à un certain niveau de baisse de l’Indice de référence. Suite à une chute brutale des marchés, une remontée à l’échéance au-dessus de la barrière de protection suffit en effet à ce que le capital soit au moins préservé. Les frais liés au contrat d’assurance-vie restent par ailleurs et en tout état de cause à la charge du souscripteur.

Les Gammes H constituent ainsi une classe d’actifs à part entière qui permet à la fois de réaliser un gain sans dépendre d’une hausse significative des marchés, d’avoir des possibilités de remboursement automatique à des dates fixées à l’avance (sans se soucier de la revente) et d’avoir une protection à l’échéance jusqu’à un certain niveau de baisse de l’Indice de référence.

EN CONTREPARTIE

- Le gain est plafonné à la rémunération annuelle, le souscripteur ne participant généralement pas à la totalité de la hausse de l’Indice de référence si elle est supérieure à la rémunération annuelle fixée à l’avance.

- En cas de perte, le souscripteur n’a pas la possibilité de conserver sa position au-delà de l’échéance en espérant une remontée des cours (contrairement aux actions).

- Si la barrière de protection est franchie à l’échéance, le souscripteur subit la totalité de la baisse de l’Indice de référence, comme s’il avait investi sur un support actions (hors dividendes). Les frais liés au contrat d’assurance-vie restent par ailleurs et en tout état de cause à la charge du souscripteur.

Pour un placement traditionnel en actions ou en obligations, la gestion doit être active et le choix des périodes d’investissements et de désinvestissements est essentiel pour éviter d’acheter avant un retournement suite à une forte hausse et/ou de vendre avant une remontée suite à une forte baisse.

Tableau comparatif avec les actions

 

Un investisseur rationnel décide de se positionner sur les marchés actions lorsqu'il a une vision haussière des marchés à court, moyen ou long terme.

 

 

 ACTIONSGAMMES H
GAINPossibilité de gain non plafonné- Rémunération annuelle généralement plafonnée mais attractive et possible sans hausse de l'Indice de référence
- Objectif de 8 % par an de moyenne de rémunération nette de tous frais, difficile à obtenir sur le long terme avec les actions
GESTIONGestion active :
- Avoir la connaissance et le temps nécessaire au suivi des marchés financiers
- Acheter et vendre au bon moment
Gestion passive :
- Remboursement automatique à dates de constatation ou à l'échéance
- Aucune contrainte de suivi des marchés financiers
PROTECTIONAucune protectionÀ l'échéance, protection du capital jusqu'à un certain niveau de baisse de l'Indice de référence (hors frais liés au contrat d'assurance-vie)
DURÉE DE DÉTECTION- Pas de limite
- En cas de baisse, le souscripteur peut tenir une position en attendant une remontée des cours, tout en bénéficiant des dividendes
Durée maximale fixée dès le départ (10 à 12 ans) :
- Bonne probabilité de remboursement anticipé sur une période assez longue
- Sinon possibilité de récupérer son capital à l'échéance grâce à la protection (hors frais liés au contrat d'assurance-vie)
- Sinon perte à l'échéance en cas de franchissement de la barrière de protection
DIVIDENDESOuiNon, les dividendes des actions composant l'Indice de référence sont déjà utilisés pour élaborer le moteur de performance du placement

 

Les supports Gammes H intègrent toujours une protection jusqu’à un certain niveau de baisse de l’Indice de référence. Les performances passées ont donc été délivrées malgré le coût de cette protection qui est déjà intégré dans la formule de remboursement.

une question,
besoin d’un rendez-vous ?

L'équipe Hedios se tient à votre disposition du lundi au vendredi de 7h à 19h

Paris - 01 53 45 98 00
Londres - 02034 455 094