Facebook Hedios - Revue de presse
Appeler Souscrire

La Presse en parle

Hedios lance une unité de compte à remboursement anticipé sur les 3 premières années

Le courtier Hedios Patrimoine a ouvert la souscription, jusqu'au 7 décembre 2009 de Hedios Performance 2, support visant à "faire mieux qu'un fonds euro, et ce même si les marchés actions stagnent".

Hedios Performance 2 a été conçu « comme une alternative aussi bien à un fonds euro qu'à un investissement actions », pour répondre aux problématiques de baisse généralisée des rendements des fonds euros et de reprise » potentiellement molle des marchés actions qui pourraient rester hésitants ».

Durant les 3 premières années, à la fin de chaque année, le souscripteur a la possibilité de bénéficier d'un remboursement anticipé, avec un gain de 11 % par an dès que le DJ Euro Stoxx 50 (représentatif des 50 plus grandes valeurs de la zone euro) est supérieur ou égal à son niveau de départ.

Remboursement anticipé dans 96 % des cas selon les simulations historiques

Les simulations historiques sur 19 ans (du 20 octobre 1989 au 10 octobre 2008) font ressortir un remboursement anticipé dans 96 % des cas durant les 3 premières années, avec un gain de 11 % par an.

Sinon, au terme de 8 ans, vous pourrez capter la meilleure performance de l'indice, constatée à une date anniversaire, en bénéficiant d'une protection de votre capital jusqu'à 40 % de baisse. Si la baisse est supérieure à 40 %, vous récupérez la valeur finale de l'indice et vous subissez, dans ce scénario, une perte en capital.

Ce produit est émis par l'établissement néerlandais Rabobank, présentée comme "la seule banque bénéficiant actuellement de la meilleure notation AAA Standard & Poor's, et ce sans discontinuité depuis 1981".

Hedios Performance 2 est accessible sans droit d'entrée (ni de sortie), en exclusivité sur le contrat d'assurance vie Hedios Vie.

Lancement de Hedios Performance 2 par Hedios Patrimoine

Hedios Patrimoine annonce le lancement de Hedios Performance 2, produit structuré représentatif d’unité de compte, exclusivement disponible sur ses 2 contrats Hedios Vie et Capitalisation, proposés sur Internet sans frais d’entrée ni de sortie (ni sur les contrats ni sur les supports).

Souscriptions ouvertes jusqu’au lundi 7 décembre 2009

(L’enveloppe étant limitée, la commercialisation peut cesser à tout moment et sans préavis)

Investissement minimum : 1.000 €

FONCTIONNEMENT :

En années 1, 2 ou 3 : un remboursement anticipé possible avec un gain annuel de 11 %, si l'indice DJ Euro Stoxx 50 s'apprécie.

A l'issue de l'année 1 ou de l'année 2 ou de l'année 3, à date d'observation, si la performance de l'indice DJ Euro Stoxx 50 est positive ou nulle, le mécanisme de remboursement anticipé est activé et le souscripteur reçoit :

Si ce mécanisme de maturité anticipée est activé, l'intégralité du montant est versée sur l'un des fonds Euro du contrat Hedios Vie ou Capitalisation.

Sinon en année 8 : la meilleure performance positive de l’indice calculée à l’issue des cinq années 4, 5, 6, 7 et 8 (avec une protection du capital jusqu’à 40 % de baisse de l’indice).

ACMN vie en forte croissance

Le bancassureur annonce un chiffre d’affaires en hausse de 19 % depuis le début de l’année, et prévoit une collecte de 1,5 Md Euros pour 2009. Le taux de rendement de ses fonds en euros pour 2009 pourrait être en retrait de 0,30 points par rapport à 2008.

La forte collecte est à mettre à l’actif de la stratégie de transfrontalière et de multidistribution d’ACMN vie. Ainsi le Crédit mutuel Nord Europe compte pour 44 % dans sa collecte, les partenariats avec les courtiers internet comme Hédios, Altaprofits ou LinXéa pour 11 %, et l’activité belge pour 20 %. En effet, la banque belge partenaire d’ACMN, la BKCP, a profité des difficultés de ses concurrents comme Fortis pour gagner des parts de marché. L’activité internet quant à elle, lancée il y a deux ans, monte fortement en puissance.

Bernard Le Bras, PDG d’ACMN vie, émet l’hypothèse d’une baisse du taux de rendement servi aux assurés en 2009 de l’ordre de 0,30 points par rapport à 2008, (qui étaient compris entre 4 % et 4,60 %). Elle se situe dans la moyenne du marché, où une baisse comprise entre 0,30 et 0,40 points est attendue, avec un rendement moyen pondéré de 3,5 % (versus 3,90 % en 2007). Enfin le bancassureur annonce le lancement d’un contrat eurodiversifié à destination de sa clientèle individuelle avant la fin de l’année.

Internet Opportunités : 4,20% nets garantis en 2009 pour tout versement effectué avant le 31 décembre 2009 !

Internet Opportunités est le nouveau fonds en euros d’ACMN VIE, exclusivement disponible au sein des contrats d’assurance vie distribués par les partenaires Internet d’ACMN VIE.

Internet Opportunités, c’est la gestion opportuniste et raisonnée, un potentiel de performances pour l’avenir.

Le fonds propose une approche multi gestionnaires, principalement sécuritaire, sachant profiter activement des opportunités offertes sur toutes les classes d’actifs.

Dédié au seul canal web, Internet Opportunités se caractérise par une souplesse renforcée et par une transparence accrue en termes de gestion.

Seuls les contrats multisupports d’ACMN VIE vous offrent, sur Internet, la possibilité de choisir et d’investir sur deux fonds en euros au sein d’un seul et même contrat.

A condition d’opter pour un contrat sans frais, l’assurance vie est aussi souple qu’un Livret A

Difficile de bien rémunérer ses liquidités sans prendre de risques. Pour Julien Vautel, d’Hedios Patrimoine, une bonne solution consiste à regarder du côté des fonds en euros de l’assurance vie. A condition d’opter pour des contrats sans frais, bien sur. Les épargnants qui visent le long terme, ont tout intérêt à mettre en portefeuille des valeurs de rendement.

Capital.fr : Les fonds en euros de l’assurance vie sont aujourd’hui les placements garantis les plus rémunérateurs. Mais ce placement n’est-il pas trop contraignant ?

Julien Vautel : Non. Contrairement à une idée reçue, l’assurance vie est souple et performante. A condition de choisir un contrat sans frais sur versement, ni de sortie, vous pouvez piocher dans votre assurance vie, comme dans un livret A. Si vous avez déjà un contrat d’assurance vie qui facture des frais, rien ne vous empêche d’en ouvrir un nouveau parmi la vingtaine de contrats sans frais qui existent sur Internet. Contrairement au Livret A, vous pouvez en effet ouvrir autant d’assurance vie que vous le souhaitez. 

Capital.fr : Pour piocher dans son assurance vie, faut-il privilégier le système d’avance proposé par les assureurs ou un retrait ?

Julien Vautel : Tout dépend. Si vous avez un besoin d’argent pour 3 ou 4 mois et que vous comptez ensuite reverser cette somme sur votre contrat d’assurance vie, alors vous avez intérêt à profiter du système d’avance. L’assureur peut vous prêter jusqu’à 60% du montant placé sur votre contrat d’assurance vie à un taux moins élevé que lors d’un crédit classique. Chez Hedios, il est égal au rendement de l’année passé majoré d’un point. Soit 5,6% cette année. Ce système permet d’éviter de payer des impôts. Ce qui n’est pas le cas lors des retraits. Cela dit, même en prenant en compte ces taxes, l’assurance vie est toujours plus rémunératrice que le livret A. En cas de sortie la première année, le rendement d’un fonds en euros qui serait de 4% brut, ressort à 2,1% après impôt.

Capital.fr : Faut-il conserver toute son épargne sur des fonds en euros ?

Julien Vautel : Tout dépend de l’horizon de placement. Comme dit Warren Buffet : si un investisseur n’est pas prêt à conserver ses placements boursiers pendant dix ans, alors il ne doit pas y aller même pour 10 jours. Je déconseille aux épargnants qui ont des projets à financer dans les trois ans à venir comme un achat de voiture ou les études des enfants, d’investir en Bourse. En revanche, ceux qui sont prêt à bloquer leur épargne pendant au moins 5 ans ont intérêt à placer une partie de leur épargne dans les actions. 

 

Capital.fr : Quels types de fonds recommandez-vous ?

Julien Vautel : Nous préférons les fonds des sociétés de gestion indépendantes. Ces dernières ont les moyens d’attirer les meilleurs gérants en leur proposant par exemple de devenir associé. Nous conseillons de privilégier les valeurs de rendement, dont les taux sont particulièrement élevés en ce moment, 5 à 6% environ. D’autant qu’avec la crise, verser un dividende généreux est un gage de solidité pour une société. N’oubliez pas évidemment de diversifier votre portefeuille aussi bien entre différentes sociétés de gestion que de zones géographiques.

pastille mobile

une question,
besoin d’un rendez-vous ?

L'équipe Hedios se tient à votre disposition du lundi au vendredi de 7h à 19h

Paris - 01 53 45 98 00
Londres - 02034 455 094