Guide Pratique | Composante des Gammes H | www.hedios.com
Appeler Souscrire

Comment les supports Gammes H sont-ils élaborés ?

Quelles sont les composantes des supports Gammes H ?

Les supports Gammes H sont construits à partir d’une composante obligataire (qui a pour rôle d’assurer la protection conditionnelle du capital à l’échéance) et d’une composante à base d’options (qui constitue le moteur de performance).

Si les conditions sont réunies, cette dernière composante doit permettre le paiement de rémunérations annuelles fixées à l’avance ou une indexation sur la performance de l’Indice de référence, par exemple de l’indice Euro Stoxx® 50 représentatif des principales actions de la zone euro.

La valeur de l’obligation varie en fonction des taux d’intérêt et du risque de défaut de l’émetteur. Plus les taux sont élevés, plus les rémunérations liées à l’obligation permettront de souscrire des options et donc d’obtenir de meilleures rémunérations annuelles, ou d’avoir une meilleure indexation à la performance de l’Indice de référence.

A quoi servent les options ?

Les options sont le moteur de performance des supports Gammes H. Moins la partie obligataire est onéreuse dans la conception d’un placement Gammes H, plus l’Émetteur peut souscrire des options qui délivreront soit des rémunérations plus élevées, soit une indexation à la performance plus élevée.

L’impact des dividendes sur la rémunération potentielle

Lors de la construction d’un support Gammes H, les dividendes futurs (distribués par les actions qui composent l’Indice de référence) sont estimés et pris en compte dans le mécanisme de l’offre.

Les dividendes futurs de l’indice Euro Stoxx® 50 n’étant pas connus à l’avance, une décote est intégrée dans l’estimation de ces dividendes afin de prendre en compte une marge d’erreur.

Le dividende fixe des indices optimisés lève cette incertitude (et retire cette décote) liée aux dividendes variables, ce qui permet d’améliorer la formule de remboursement du support.

Explication : la quantité d’options (qui permettent d’élaborer le moteur de performance d’un support Gammes H) dépend pour partie des dividendes payés par les actions composant l’Indice de référence. Plus le niveau de dividendes versés est important, plus le support Gammes H est en mesure d’offrir une rémunération potentielle élevée, ce qui explique le recours aux Indices de référence optimisés qui retranchent un dividende forfaitaire de l’ordre de 5 % par an.

Quel rapport avec la "volatilité" ?

La volatilité est fréquemment évoquée concernant les placements boursiers. Il s’agit d’une mesure statistique de variation des marchés financiers, sachant que le prix des options dépend en grande partie de ce paramètre.

Qui est la contrepartie ?

La contrepartie est la banque émettrice (et le Garant de la formule de remboursement) qui s’engage à garantir les règles de remboursement prévues contractuellement dès le départ, même si elle est perdante.L’établissement financier ne prend pas de position inverse à celle du souscripteur mais une position pour le souscripteur, comme s’il lui achetait une action cotée sur les marchés financiers en percevant ses commissions de transaction (c’est précisément pour réduire leurs commissions que Hedios met les établissements financiers en concurrence).

Pourquoi les offres à "capital garanti" sont-elles rares ?

L’offre à capital garanti est celle qui permet d’avoir une garantie de 90 % à 100 % du capital souscrit à l’échéance d’une durée déterminée (10 à 12 ans) avec une rémunération fixe ou une indexation sur la performance d’un Indice de référence actions (Euro Stoxx® 50 par exemple). Il n’y a généralement pas de remboursement anticipé possible et la garantie totale du capital n’est valable qu’à l’échéance du support.

Les niveaux de taux actuels ne permettent pas de proposer ce type d’offres avec une indexation à la performance suffisamment attractive.

Qu’est-ce qu’une offre à "capital protégé" ?

La plupart des offres sont actuellement orientées vers une protection du capital à l’échéance jusqu’à un certain niveau de baisse de l’Indice de référence (de 20 % à 60 %). Au-delà, le souscripteur subit à l’échéance la totalité de la baisse de l’Indice de référence.

Quelle est la tendance actuelle ?

La situation actuelle présente des taux bas et une volatilité basse. Il en résulte que le niveau de rémunération des offres à capital totalement garanti a sensiblement baissé et qu’elles ne sont plus suffisamment attractives. Les offres se sont ainsi orientées depuis quelques années vers une proposition de "protection" du capital jusqu’à un certain niveau de baisse de l’Indice de référence à l’échéance (au lieu d’une "garantie").

une question,
besoin d’un rendez-vous ?

L'équipe Hedios se tient à votre disposition du lundi au vendredi de 7h à 19h

Paris - 01 53 45 98 00
Londres - 02034 455 094